CÉRÉMONIAL - Privilège réservé à la Nouvelle-Zélande et aux nations du Pacifique, le haka est le premier temps fort d'un match avec les All Blacks. Cette danse chantée, déclinée sous différentes formes dont les plus célèbres sont le "Ka Mate" et le "Kapa o Pongo", est rythmée par les codes de la culture maorie.
Coupe du monde de rugby 2019 : "Ka mate Ka mate", l'histoire et les secrets du haka des All Blacks

C'est un rituel insulaire devenu indissociable des All Blacks. Lors de chaque match international, après les hymnes nationaux, les Néo-Zélandais s'avancent vers le milieu du terrain pour effectuer le haka, cette danse chantée attendue par beaucoup de (télé)spectateurs. Loin du folklore qu'on lui prête, cette coutume ancestrale, qui sert de support de communication, est d'une grande importance dans la culture des maoris. Implanté dans toutes les couches sociales, le haka est utilisé pour les cérémonies de bienvenue mais aussi, si besoin, avant de partir en guerre - d'où parfois des termes et des gestes très guerriers. 

Le rugby s'en est emparé pour ses propres usages. Selon la Fédération néo-zélandaise, ses joueurs s'expriment à travers cette danse chantée depuis leur première tournée à l'étranger. C'était en Angleterre en 1888 ! Pour l'occasion, le XV néo-zélandais, mené par son capitaine Joe Warbrick, portait un maillot noir. Pendant presque un siècle, les (...)

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !