RÉALISME - Peu inspirées et maladroites, notamment face à la Norvège et au Nigeria, les Françaises sont à la recherche de l'efficacité offensive qui leur a fait défaut avant de retrouver le Brésil dimanche en 8es de finale. Corinne Diacre planche sur des solutions de réanimer une attaque qui n'exploite pas tout son potentiel.

"Marquer, c'est ce qu'il y a de plus difficile dans le football et ce n'est pas ce qu'il y a de plus facile à travailler". Les paroles prononcées par Corinne Diacre avant la Coupe du monde prennent tout leur sens après le premier tour de l'équipe de France. Avant le 8e de finale face au Brésil dimanche (à 21h en direct sur TF1 et en live commenté sur LCI), l'animation offensive des Bleues est au cœur des interrogations. Si elles avaient débuté sur les chapeaux de roues avec un feu d'artifices offensif face à la Corée du Sud (4-0), les Françaises se sont montrées ensuite plus brouillonnes dans le dernier geste contre la Norvège (2-1) puis le Nigeria (1-0), avec dans les deux cas le VAR et un penalty pour l'emporter. Comme si le sens du but les fuyait.

"Il y a eu un manque d'efficacité certain. Malgré tout, nous avons réalisé jusqu'à présent ce qu'il faut faire dans le football, à savoir marquer à chaque fois un but de plus que 'adversaire. Si nous avons toujours autant (...)

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Vidéo : Un avion fait un amerrissage d'urgence sur une plage