"On ne peut pas exclure que ce même phénomène n'existe pas sur d'autres réacteurs", a affirmé vendredi sur franceinfo Yves Marignac, chef du pôle d'expertise nucléaire à l'institut négaWatt. 
Corrosion sur les réacteurs nucléaires : "Ces microfissures pourraient causer la rupture de ce circuit", alerte un expert

Les microfissures sur les réacteurs nucléaires "pourraient causer la rupture de ce circuit au moment même où on en aurait besoin", a expliqué ce vendredi sur franceinfo Yves Marignac, chef du pôle d’expertise nucléaire à l’institut négaWatt, membre du groupe permanent d’experts sur les réacteurs nucléaires de l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN), alors qu'EDF a prolongé l'arrêt de cinq réacteurs nucléaires, où des problèmes de corrosion ont été identifiés (pour certains cas jusqu'à la fin 2022). EDF a lancé une inspection de tous les réacteurs de son parc.

franceinfo : Faut-il s'inquiéter de ces corrosions ?

Yves Marignac : Oui, il faut s'inquiéter. Ces corrosions concernent des microfissures apparues dans des coudes d'un circuit qui est indispensable au refroidissement de secours des réacteurs, si un réacteur se trouvait en situation accidentelle. Ces microfissures pourraient causer la rupture de ce circuit au moment même où on en aurait besoin. Cela veut dire que certains réacteurs pourraient être affectés par cette défaillance très grave.

Ce problème était-il prévisible ?

Le phénomène de corrosion sous contrainte, qui correspond...