Coronavirus: une autre bataille commence

De cette journée du 28 mai, l’immense majorité des Français retiendra que chacun pourra bientôt s’attabler à nouveau à une terrasse de café, se promener dans un parc, circuler où bon lui semble en France et commencer à planifier sérieusement ses vacances d’été. Et dans les familles où l’on s’apprêtait à passer l’oral du bac français, les explosions de joie feront certainement de bons souvenirs.

Cette deuxième étape du lent déconfinement est évidemment une bonne nouvelle. Une fois n’est pas coutume, c’est elle qui fera les gros titres de l’actualité, reléguant au second plan l’autre nouvelle du jour, mauvaise, très mauvaise celle-là : en avril, la France a enregistré 850 000 chômeurs de plus.

On le savait depuis que la France avait été confinée : si le chômage partiel, les prêts garantis, les reports de charges pouvaient agir comme un amortisseur bienvenu, aucun de ces dispositifs d’aide ne serait jamais à la hauteur de la violence du choc économique et social provoqué par la fermeture volontaire du pays. Au moment où la France va enfin pouvoir retrouver l’essentiel de sa liberté et réapprendre à vivre (presque)...

Obtenez votre guide mutuelle des seniors et profitez d'un accompagnement personnalisé !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !