RÉFLEXION - Invité ce jeudi 2 avril d'Elizabeth Martichoux, le professeur Didier Sicard, spécialiste des maladies infectieuses, estime qu'il importe de revenir aux origines animales de la pandémie pour comprendre et vaincre la crise que nous traversons.
Coronavirus : "Si on ne remonte pas la piste animale, la crise recommencera", avertit un spécialiste des maladies infectieuses

Didier Sicard, spécialiste des maladies infectieuses, ne mâche pas ses mots : selon lui, la recherche se focalise sur les traitements et les vaccins au risque de négliger l'origine animale de l'épidémie : "Tant qu’on ne s’intéresse qu’au vaccin, à la protection, aux masques, on ne réfléchit pas à l’amont" affirme-t-il ce jeudi sur LCI. "Or, face à une maladie, on s’intéresse toujours aux facteurs de transmission et on fait tout pour lutter contre ces facteurs de transmission. Dans ce domaine, actuellement, l'humanité n'est pas à la hauteur". 

Il faut donc revenir à ce qui s'est passé en décembre dans un marché ouvert de Wuhan, là où étaient mélangés dans des caisses en osier divers animaux sauvages (serpents, chauves-souris, pangolins...) massivement achetés par les Chinois pour la fête du Rat. Conservés dans des conditions sanitaires si déplorables, certains animaux préalablement infectés ont pu infecter d’autres animaux en (...)

Obtenez votre guide mutuelle des seniors et profitez d'un accompagnement personnalisé !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !