D'après le journal "Le Monde", des traces du génome du nouveau coronavirus ont été retrouvés ces derniers jours dans les eaux usées de Paris. Est-ce le signe de contaminations en hausse dans la capitale depuis le déconfinement ? Elements de réponse.
Coronavirus : on vous explique pourquoi le niveau de Sars-CoV-2 dans les eaux usées pourrait annoncer un rebond de l'épidémie

Signal d'alarme ou simple soubresaut épidémiologique ? La quantité de Sars-CoV-2 mesurée dans les eaux usées de Paris "semble indiquer une légère reprise de l'épidémie depuis une quinzaine de jours", révèle le journal Le Monde mercredi 8 juillet. Comment fonctionne cette surveillance des eaux usées ? Est-elle un indicateur fiable pour mesurer l'état de circulation du nouveau coronavirus ? Comment les autorités comptent-elles utiliser ces informations ? Franceinfo récapitule.

En quoi consiste l'examen des eaux usées ?

Depuis l'apparition de la maladie en Chine, plusieurs études scientifiques ont relevé la présence du coronavirus dans les selles de patients. Des toilettes aux égouts et aux stations d'épuration, il n'y a qu'un pas qu'ont franchi plusieurs groupes de recherche. Des équipes ont été ainsi mises en place pour rechercher des éléments du génome du nouveau coronavirus dans les eaux usées, à Paris, Rome, Amsterdam ou Brisbane, comme le rappelle France 2.

De quoi craindre une contamination en consommant de l'eau du robinet ? Ce n'est heureusement pas le cas, car le virus est "rapidement inactivé" dans l'eau, comme l'écrit l'Académie nationale...

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !