"Les applications numériques ne sont pas une baguette magique", a rappelé sur franceinfo l'avocat Constantin Pavléas, alors que le Parlement vote mercredi pour ou contre StopCovid, une application pour smartphone censée aider à lutter contre l'épidémie de coronavirus.
Coronavirus: "On peut douter de l'efficacité" de l'application StopCovid, juge un avocat spécialiste des nouvelles technologies

Le Parlement se prononce mercredi 27 mai sur l'application gouvernementale StopCovid pour tenter d'enrayer l'épidémie de coronavirus. StopCovid doit permettre à ses utilisateurs d'être alertés s'ils ont croisé une personne contaminée par le Covid-19, à moins d'un mètre, pendant au moins 15 minutes.

Retrouvez les dernières informations sur la pandémie dans notre direct

"On peut douter de l'efficacité de cet outil", a déclaré sur franceinfo Constantin Pavléas, avocat spécialiste des nouvelles technologies. Selon lui, l'application n'a pas fait ses preuves dans les autres pays où elle a été mise en place. En revanche, il ne croit pas que cette application soit liberticide, comme certains le pensent, mais il redoute que cela soit la porte ouverte à l'arrivée d'autres applications qui risqueraient, elles, d'être dangereuses pour les libertés. "On aura franchi un seuil qu'on n'a pas encore franchi, qui est celui du traçage numérique des personnes", a-t-il prévenu.

franceinfo : Vous estimez que cette application ne servira à rien ?

Constantin Pavléas : Oui, malheureusement on peut douter de l'efficacité de cet outil qui a déjà été déployé dans d'autres...

Obtenez votre guide mutuelle des seniors et profitez d'un accompagnement personnalisé !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !