AUDITION - Agnès Buzyn a été auditionnée par les députés mardi 30 novembre dans le cadre de la commission d'enquête sur la gestion de la crise sanitaire du coronavirus. L'occasion pour l'ancienne ministre en charge de la Santé de répondre aux attaques sur son action.
Coronavirus : masques, réactivité, départ du ministère... Comment Agnès Buzyn s'est défendue face aux députés

"J'ai pressenti. J'ai senti un danger." L'heure de vérité pour Agnès Buzyn. L'ancienne ministre des Solidarités et de la Santé a été auditionnée par les députés membres de la commission d'enquête de l'Assemblée nationale durant plus de quatre heures ce mardi 30 juin. L'occasion pour elle de revenir sur sa gestion de la crise sanitaire, jusqu'à son départ précipité du ministère en février pour briguer le poste de maire de Paris. Quelques jours auparavant, Agnès Buzyn assurait le 23 janvier, que la France était "extrêmement bien préparée" à l’épidémie de Covid-19 arrivant de Chine. Réaction : "Je mets en branle tout le système dès le 23 janvier" "Vous ne pouvez pas dire que je n’ai pas anticipé". Questionnée dès le début de son audition sur sa gestion de l'arrivée du Covid-19 sur le territoire français, Agnès Buzyn se défend d'avoir laissé le pays dans l'impréparation et a (...)

Obtenez votre guide mutuelle des seniors et profitez d'un accompagnement personnalisé !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !