DIFFICULTÉS - Au même titre que les bars, restaurants et hôtels, les traiteurs ont été durement touchés par la crise du Covid-19, qui a vu s'annuler la totalité des séminaires, réunions et mariages. Au bord de la faillite, ces derniers tentent de trouver des alternatives pour s'en sortir.
Coronavirus : les traiteurs à l'agonie à cause de la crise sanitaire

En France, ils sont au nombre de 15 000, à employer près de 20 000 personnes. Depuis plusieurs mois, les traiteurs souffrent de la crise du Covid-19, qui a interdit tout rassemblement pendant une très longue période. Si les rassemblements de plus de dix personnes sont de nouveau autorisés depuis le mois de juin, la clientèle se fait très timide pour les traiteurs, qui ne peuvent organiser ni mariage en grandes pompes, ni séminaire. Pour sortir la tête de l'eau, plusieurs d'entre eux ont décidé de s'adapter en proposant des plateaux-repas pour les particuliers, comme la brigade du traiteur alsacien Kieffer.

"N’importe qui peut aujourd’hui commander en ligne, sur le site de Kieffer, différentes formules, cocktails, apéros, des repas ou un barbecue. On essaye de garder notre standing" indique David Gueble, chef de la brigade du traiteur. Néanmoins, cette nouvelle formule ne suffit pas à renflouer les caisses, comme l'explique le responsable commercial de la firme, Jérôme Baret : "On a perdu 98% du chiffre d’affaires." (...)

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !