RETOUR D'EXPÉRIENCE - La fédération nationale des sapeurs-pompiers de France dresse, dans une synthèse rédigée à l'attention du ministère de l'Intérieur, un constat très critique de la gestion de la pandémie jugée notamment trop centralisée.
Coronavirus : les pompiers dénoncent la gestion "inefficace" de la crise

Les soldats du feu gardent un souvenir amer de la gestion de la pandémie et le font savoir. Dans un rapport interne dévoilé par Le Parisien, la fédération nationale des sapeurs-pompiers de France explique notamment regretter que ces derniers n'aient pas davantage été mis à contribution au plus fort de la crise, tout en pointant des "lourdeurs administratives" et le "choix politique" d'une gestion par le ministère de la Santé, au détriment d'une gestion interministérielle. 

Dans le viseur de cette synthèse rédigée à l'attention du Ministère de l'Intérieur : les structures administratives du ministère de la Santé, les agences régionales de la Santé et le Samu.  Selon les auteurs, pendant toute la durée de l'épidémie, le 15 "était un numéro de renseignement, pas un numéro d'urgence". Et d’insister : "La décision du gouvernement d'orienter vers le 15 les appels des citoyens connaissant un doute sur leur état de santé (...)

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !