REBOND - Le chef du service des maladies infectieuses à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière s'est demandé, dans une interview samedi 1er août au "Parisien", s'il ne valait mieux pas laisser les jeunes Français "se contaminer entre eux", sous certaines conditions, pour favoriser une "immunité collective".
Coronavirus : le professeur Caumes penche pour laisser les jeunes "se contaminer entre eux"

"C'est un problème délicat. On ne va pas pouvoir leur imposer le masque partout et leur interdire de se rassembler, surtout en plein été". Dans une interview au Parisien, le professeur Caumes a pointé la difficulté que représentait certains comportements chez une partie des jeunes Français dans la gestion de l'épidémie en France. Partant de ce constat, il demande au gouvernement de changer de cap. 

Dans les colonnes du quotidien, l'infectiologue de la Pitié-Salpêtrière suggère ainsi de les "laisser se contaminer entre eux" à la condition "qu'ils ne voient pas leurs parents et leurs grands-parents". Il explique que, dans le cas contraire, ils pourraient constituer "un réservoir de contamination" et générer "une épidémie ingérable". Cette position du Pr Caumes constitue une évolution dans un discours jusque-là plus prudent, lui qui affirmait encore il y a quelques jours que les jeunes n'étaient "pas épargnés. Ils peuvent faire des formes graves, avoir (...)

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !