Son président Vincent Montagne prévoit "un désastre économique", sans un plan de relance de 8 à 10 milliards d'euros pour l'ensemble des industries culturelles et créatives
Coronavirus : le monde du livre est gravement en danger alerte le Syndicat national de l'édition

Vincent Montagne, président du Syndicat national de l'édition, a plaidé jeudi 23 avril en faveur d'un plan de relance de 8 à 10 milliards d'euros pour l'ensemble des industries culturelles et créatives pour éviter"un désastre économique" qui mettrait en danger le monde de l'édition, en raison de l'épidémie de Coronavirus.

Coronavirus : suivez en direct toutes les informations liées à la pandémie de Covid-19

Travailler à un grand plan almbitieux

"L'édition, au moins en partie, est-elle en danger ? Faut-il s'attendre à des faillites ou à une vague de licenciements ? Oui, sur les deux points", a mis en garde le président du SNE dans un entretien publié sur le site du magazine professionnel Livres Hebdo.

"Les maisons (d'édition) dont les fonds propres sont solides pourront s'en sortir. Mais pour les éditeurs les plus fragiles, ce sera beaucoup plus difficile", a insisté le président du SNE. "Si nous retenons que l'ensemble des industries culturelles et créatives représentent en France un chiffre d'affaires annuel de 90 milliards d'euros, il est vital de déployer un plan de relance de l'ordre de 8 à 10 milliards d'euros pour éviter un désastre...

Obtenez votre guide mutuelle des seniors et profitez d'un accompagnement personnalisé !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !