L'économie tourne aux deux tiers de ce qu'elle atteindrait sans l'épidémie de Covid-19 et sans le confinement
Coronavirus: l'activité économique en France menacée

Le tableau économique est bien sombre. À en croire l’Insee, le climat général des affaires en France a connu une dégradation sans précédent en mars. En cause, la mise en place des mesures de confinement pour ralentir la progression de l’épidémie de coronavirus. De leur côté, l’activité et la consommation totale des ménages français s’avèrent inférieures d’un tiers à leur niveau habituel, selon des données publiées jeudi par l’institut.

L’indicateur synthétique du climat des affaires a chuté de 10 points ce mois-ci, à 95, enregistrant sa plus forte baisse mensuelle depuis le début de cette série statistique en 1980, souligne l’Insee. En octobre 2008, au paroxysme de la crise financière après la chute de la banque Lehman Brothers, il avait plongé de neuf points.

Cette dégradation globale du climat des affaires est particulièrement marquée dans le secteur des services (–14 points) et du commerce de détail (–13 points), fortement pénalisés par les mesures du confinement instaurées mi-mars. Dans une première estimation de la perte d’activité liée à la crise sanitaire en cours, publiée parallèlement à ses enquêtes de...

Bien être - Comment bien dormir malgré le confinement ?

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !