La Mayenne pointée du doigt, ses habitants n'en peuvent plus. Ils se sentent pestiférés, regardés d'un mauvais œil. Certains, avant de partir en vacances, ont même changé leur plaque d'immatriculation pour enlever le numéro "53" par peur du vandalisme.
Coronavirus en Mayenne : les habitants se sentent stigmatisés

La liste des villes concernées par le port du masque obligatoire en plein air n'en finit plus de s'allonger. La mesure se généralise aussi en Mayenne, où 69 communes ont dû l'adopter. Ce département est pointé du doigt depuis plusieurs semaines. Les habitants commencent à en avoir assez. Ils se sentent pestiférés. Et la décision de la Belgique d'interdire le département à ses ressortissants renforce l'inquiétude des professionnels du tourisme, déjà à la peine.Ce sujet a été diffusé dans le journal télévisé de 20H du 03/08/2020 présenté par Julien Arnaud sur TF1. Vous retrouverez au programme du JT de 20H du 3 août 2020 des reportages sur l’actualité politique économique, internationale et culturelle, des analyses et rebonds sur les principaux thèmes du jour, des sujets en régions ainsi que des enquêtes sur les sujets qui concernent le quotidien des Français.

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !