PARLEMENT - Alors que ses travaux sont suspendus depuis le 9 mars, l'Assemblée nationale, qui compte au moins 26 cas avérés de contaminations, dont 18 députés, doit siéger à partir du jeudi 19 mars pour examiner les mesures d'urgence face au Covid-19. Un retour qui impose des conditions d'organisation particulièrement drastiques.
Coronavirus : comment les députés vont-ils siéger et voter en période de confinement ?

L'Assemblée nationale s'était mise en congé le 9 mars, alors que la pandémie de coronavirus commençait à s'étendre sur le territoire français. Alors que les députés devaient en principe reprendre les séances à partir du 22 mars, les mesures d'urgence prises par le gouvernement face au Covid-19 ont accéléré le calendrier de la reprise, désormais prévue ce jeudi 19 mars. 

Une reprise en pleine période de confinement sur le territoire, et qui s'inscrit dans un contexte particulièrement sensible pour le Palais Bourbon, qui recense au moins 26 cas avérés de contaminations, dont 18 députés, les résultats des dépistages étant attendus pour 8 autres personnes.  En cette période, le Parlement doit impérativement être en mesure de siéger. Mercredi, un projet de loi doit être présenté en Conseil des ministres, destiné à "permettre de répondre à l'urgence", selon les propos tenus par Emmanuel Macron lundi soir. Le texte, qui permettra (...)

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !