Pour autant, il n'est pas question d'annuler leur dette. La présidente de la Banque Centrale Européenne préconise "un remboursement graduel". 
Coronavirus : chaque semaine de confinement fait perdre 2 à 3% de PIB aux pays de la zone euro, affirme Christine Lagarde

"L'économie française, les économies de la zone euro, pour chaque semaine de confinement, rétrécissent un peu, de 2 à 3% du PIB. Plus cela dure, plus le rétrécissement de l'économie est important", avance jeudi 9 avril sur France Inter la présidente de la Banque Centrale Européenne. Christine Lagarde ferme par ailleurs la porte à une éventuelle annulation de la dette des États, qui se sera creusée à l'issue de la crise du coronavirus. Par ailleurs, la patronne de la BCE annonce un vaste plan de refinancement des prêts, de l'ordre de 3 000 milliards d'euros, ciblé prioritairement pour les petites et moyennes entreprises.

Les dernières informations sur la pandémie de coronavirus dans notre direct.

Des mesures de préservation de l'emploi et de soutien aux entreprises ont été prises lors de cette crise par les États. Ces mesures sont coûteuses. À la question de savoir si c'est tenable dans la durée, l'ex-ministre française répond qu'il le "faudra". "S'il faut rester confiné pendant deux mois, il faudra que le chômage partiel puisse soutenir les salariés pendant deux mois, il faudra que les entreprises puissent bénéficier de financements pendant deux...

Vous aussi vous avez un peu de temps devant vous ? Profitez de 30 jours d'essai gratuit à Prime Video pour voir et revoir tous les films et séries préférés.

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !