C'est un appel à la vigilance que lance sur franceinfo la police nationale. Des escrocs très organisés ciblent depuis le début de la crise sanitaire le milieu médical, en jouant sur le manque de masques et de gel hydroalcoolique.
Coronavirus : attention au retour de "l'arnaque au président", ou "aux faux ordres de virement"

Ce type d'arnaque est apparu il y a une dizaine d'années. Les policiers spécialisés l'appellent dans leur jargon "l'arnaque au président", ou "aux faux ordres de virement". L'escroc, très sophistiqué, se fait passer, par téléphone ou par mail pour quelqu'un qu'il n'est pas. Souvenez-vous, par exemple, de la retentissante affaire du faux Le Drian, l'usurpation d'identité du ministre des Affaires étrangères pour obtenir près de 70 millions d'euros.

Les établissements de santé devenus une cible

Depuis trois semaines, ces réseaux criminels ont changé de cible, pour s'adapter en quelque sorte à la pandémie de coronavirus.

Coronavirus : retrouvez toutes les informations dans notre direct

Hôpitaux, Ehpad, pharmacies, grossistes, collectivités sont désormais dans leur viseur. La commissaire Anne-Sophie Colbois est la cheffe de l'Office central de répression de la grande délinquance financière . Elle détaille le mode opératoire :

Ils profitent de la situation de sidération dans laquelle beaucoup se trouvent, insistent sur l’urgence, et donc les contactent en se faisant passer pour un fournisseur habituel, connu de la société en question.

La commissaire...

Contribuez à sauver des milliers d'enfants : en savoir plus sur le leg Unicef

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !