"On est le seul pays à être à ce niveau de chômage partiel", assure la ministre du Travail, Muriel Pénicaud. "A peu près la moitié de l'économie est à l'arrêt."
Coronavirus : 5,8 millions de salariés en chômage partiel en France, soit un sur quatre

Un nouveau record. Le recours au chômage partiel pendant cette épidémie de coronavirus a été demandé pour 5,8 millions de salariés, soit un sur quatre dans le privé, ce qui pourrait coûter 19,6 milliards d'euros en trois mois, a annoncé mardi 7 avril la ministre du Travail, Muriel Pénicaud. "On est le seul pays à être à ce niveau de chômage partiel", a dit la ministre, lors d'une audition en vidéoconférence au Sénat.

Lors du précédent pointage tout début avril, le recours à l'activité partielle, nom officiel du dispositif, avait été demandé par 337 000 entreprises pour 3,6 millions de salariés. Au 6 avril, le chômage partiel a été demandé par 544 000 entreprises et concernait "5,8 millions de salariés pour un total de 2,4 milliards d'heures chômées demandées. En moyenne, c'est 12 semaines à 35 heures hebdomadaires qui ont été demandées", a dit la ministre. Elle a fait remarquer que "à peu près la moitié de l'économie est à l'arrêt".

"Sauver des millions d'emplois"

Le dispositif de chômage partiel a été mis en place pour "sauver des millions d'emplois, éviter le chômage à des millions de Français et permettre aux entreprises de...

Vous aussi vous avez un peu de temps devant vous ? Profitez de 30 jours d'essai gratuit à Prime Video pour voir et revoir tous les films et séries préférés.

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !