Même si la crise sanitaire ne dure que quelques mois, les économies du continent vont être fortement impactées. Elles devraient entrer en récession cette année, selon une étude de l'Union africaine (UA). Les pays dépendant du pétrole ou du tourisme seront les plus touchés.
Coronavirus : 20 millions d’emplois menacés par la pandémie, selon l'Union africaine

L’épidémie de Covid-19 devrait rapidement se doubler d’une crise économique et sociale avec, pour conséquences, la perte d'environ 20 millions d'emplois et une flambée de la dette, anticipe une étude de l'Union africaine publiée le 6 avril 2020. Selon cette étude, les pays dont l'économie repose sur le tourisme ou les matières premières, sont les plus à risques, sachant que l'arrêt brutal de l'économie mondiale a fait chuter le prix du pétrole, ceux des matières premières et l'activité touristique.

Ce document de 35 pages avance deux scénarios : un qualifié de "réaliste" et un plus "pessimiste", qui prévoient que la pandémie dure jusqu'au mois de juillet ou août 2020, avec des conséquences sanitaires plus ou moins fortes. Dans les deux scénarios, la croissance économique en Afrique serait négative, de -0,8% version "optimiste" et de -1,1% vision "pessimiste". Avant que la pandémie ne touche le continent, la Banque africaine de développement (BAD) tablait sur une croissance moyenne de +3,4% pour 2020.

Mais si l'Afrique a, pour l'instant, été moins touchée (414 décès à ce jour) par le coronavirus que la Chine, le sud de l'Europe et les...

Contribuez à sauver des milliers d'enfants : en savoir plus sur le leg Unicef

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !