« Le premier réflexe national passé, la situation va plaider pour une mutualisation accrue des emprunts, un premier pas vers celle des dettes »
«Coronabonds: le virus tuera-t-il les tabous européens?», par Jean-Dominique Giuliani 

Les débats entre Européens sur la mutualisation des dettes opposent les tenants d’un ordo-libéralisme strict à ceux d’une mise en commun de leurs emprunts. Le Covid-19 y mettra-t-il un terme ?

L’ampleur des plans de soutien aux économies européennes est à la mesure de la crise économique que va générer la crise sanitaire. Ce sont déjà plus de 1 500 milliards d’euros de mesures nationales de soutien qui ont été annoncées par les gouvernements ; ils s’ajoutent aux 750 milliards que la Banque centrale européenne (BCE) consacrera d’ici la fin de l’année à des achats de dettes privées et publiques. D’autres mobilisations de fonds publics sont à attendre, tant l’impact économique et financier de l’arrêt des activités est considérable. C’est la première véritable récession qui frappe l’Union européenne.

Sur proposition de la Commission européenne, les chefs d’Etat et de gouvernement, réunis en Conseil européen, s’apprêtent, ce jeudi 26 mars à activer la clause dérogatoire générale du pacte de stabilité et de croissance, qui permet de s’abstraire du respect de ses règles. Le 24 mars, les ministres de la zone euro ont...

Vous aussi vous avez un peu de temps devant vous ? Profitez de 30 jours d'essai gratuit à Prime Video pour voir et revoir tous les films et séries préférés.

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !