"Il faudra s'interroger sur le lobbying de certains à l'occasion de cette Convention citoyenne" qui a produit "un rapport sans du tout parler du nucléaire", déplore Arnaud Gossement, avocat spécialiste en droit de l'environnement, invité dimanche 21 juin sur franceinfo.
Convention citoyenne pour le climat : "Aucune innovation majeure, la montagne accouche d'une souris" dénonce un avocat en droit de l'environnement

La Convention citoyenne pour le climat, composée de 150 citoyens, continue dimanche 21 juin de rendre ses propositions pour lutter contre le réchauffement climatique. Emmanuel Macron doit ensuite recevoir le 29 juin les 150 participants de cette Convention et leur apporter de "premières réponses".

"Qu'il s'agisse de l'énergie, des déchets ou de la fiscalité, il n'y a aucune innovation majeure, il y a de grands oublis", comme la taxe carbone, pointe du doigt dimanche sur franceinfo Arnaud Gossement, avocat spécialiste du droit de l'environnement. Pour lui, "la montagne malheureusement accouche d'une souris".

franceinfo : C'est le gouvernement qui va décider in fine, qu'en pensez-vous ?

Arnaud Gossement : C'est un paradoxe. Cette Convention citoyenne aboutit à porter deux propositions qui ne sont pas celles des citoyens. L'une, la révision de l'article 1er de la Constitution, est une proposition d'Emmanuel Macron, qui a déposé à deux reprises un projet de loi pour le faire adopter par le Parlement, qui n'y est pas arrivé. Là, la Convention citoyenne propose d'une certaine manière au chef de l'État de reprendre sa propre idée, une idée d'Emmanuel Macron qui avait...

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !