Teint rubicond et grommellements sourds, l'ancien député bouillonnait depuis l'ouverture de son procès lundi de pouvoir s'exprimer. Il a commencé par un long propos liminaire: "Il faut que..

Teint rubicond et grommellements sourds, l'ancien député bouillonnait depuis l'ouverture de son procès lundi de pouvoir s'exprimer. Il a commencé par un long propos liminaire: "Il faut que je vous parle de mon père". Très en verve, l'élu raconte ce résistant rescapé d'Auschwitz qui fit fortune dans la revente d'un stock militaire américain puis dans le prêt-à-porter, et dissimula ses millions en Suisse.

Longuement questionné sur son train de vie fastueux et l'argent liquide coulant à flot autour de lui, le maire LR de Levallois-Perret Patrick Balkany, jugé à Paris pour fraude fiscale, a invoqué mercredi un héritage familial et accusé le fisc de surévaluer son patrimoine. Teint rubicond et grommellements sourds, l'ancien député bouillonnait depuis l'ouverture de son procès lundi de pouvoir s'exprimer. Il a commencé par un long propos liminaire: "Il faut que je vous parle de mon père". Très en verve, l'élu raconte ce résistant rescapé d'Auschwitz qui fit fortune dans la revente d'un stock militaire américain puis dans le prêt-à-porter, et dissimula ses millions en Suisse.

Publicité
Publicité

Une fortune helvète dont Patrick Balkany rapatrie 6 millions de francs à la fin des années 1980. Il vend ensuite ses parts dans l'entreprise familiale pour 33 millions, une "cession suspecte" car surévaluée selon l'accusation. En parallèle, son épouse Isabelle - également jugée, mais toujours hospitalisée après une tentative de suicide début mai - retire 4...

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :