L'indice de la peur est retombé de 84 à 45 points. Mais gare aux conclusions hâtives
Confinement J22: on est un peu moins stressé sur les marchés

On s’habitue à tout, y compris à l’idée d’une récession mondiale d’une ampleur historique en 2020. Maintenant qu’il n’y a plus de doute sur le sujet, la Bourse semble avoir encaissé le choc. Les investisseurs sont sortis de l’état de sidération qui a fait s’envoler « l’indice de la peur » à plus de 84 points, le 18 mars. Le Vix, qui mesure en fait la volatilité des actions américaines, est retombé autour de 45 cette semaine, et sa détente a accompagné un beau rebond des cours.

Depuis le creux de la mi-mars, le CAC 40 a regagné pratiquement 20 %. Il ne perd plus « que » 26 % par rapport au sommet de 6 111 points atteint en février. Le « whatever it takes » des banquiers centraux et des gouvernements, et les milliers de milliards de dollars débloqués pour sauver l’économie du désastre, permettent de limiter la casse boursière.

Lors de la crise des subprimes, le Vix avait atteint 89 points en octobre 2008, mais ce pic de stress n’avait pas coïncidé avec le point bas du marché. Il avait fallu attendre mars 2009 pour voir les grands indices atteindre le fond du trou

« Thermomètre du moral »​. Personne n’est néanmoins...

Vous aussi vous avez un peu de temps devant vous ? Profitez de 30 jours d'essai gratuit à Prime Video pour voir et revoir tous les films et séries préférés.

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !