La pêche est un point d'échauffement entre l'Union européenne et Londres depuis le Brexit.
Conditions de pêche post-Brexit : la ministre française de la Mer menace l'île de Jersey de rétorsion

La France est prête à recourir à des "mesures de rétorsion" à l'égard de l'île anglo-normande de Jersey, dépendance du Royaume-Uni, si les autorités britanniques continuent à restreindre l'accès des pêcheurs français à ces eaux. "Ces mesures de rétorsion, nous sommes prêts à les utiliser", a affirmé mardi 4 mai la ministre de la Mer, Annick Girardin, lors de la séance de questions au gouvernement à l'Assemblée nationale.

Nous sommes aux côtés des pêcheurs dépendant d'un accès aux eaux britanniques. Nos voisins imposent des critères n'appartenant pas à l'accord post-#Brexit. Le droit est formel, les conventions doivent être respectées. Nous veillerons à ce que l'accord signé fin 2020 le soit. pic.twitter.com/vVoEW6duO3

— Annick Girardin (@AnnickGirardin) May 4, 2021

La pêche est un point d'échauffement entre l'Union européenne et Londres depuis le Brexit. Selon son ministère, le Royaume-Uni a publié vendredi une liste de 41 navires français autorisés à pêcher dans les eaux de Jersey. Mais cette liste s'accompagne de nouvelles exigences "qui n'ont pas été concertées, discutées ni notifiées avant" dans le cadre de l'accord de sortie...