Déjà condamné en 1996, l'ancien homme d'affaires était accusé d'avoir détourné des fonds de son association contre la récidive, une cause dont il s'était fait le héraut.
Condamné à cinq ans ferme d’emprisonnement, Pierre Botton a été incarcéré

Pierre Botton s’est livré, mardi 2 juin, à la police de Nice et il a été conduit à la prison de la Santé, dans la capitale, où il a été incarcéré dans la soirée.

Quelques heures plus tôt, le tribunal correctionnel de Paris avait condamné l’ex-homme d’affaires, âgé de 65 ans, devenu le héraut de la lutte contre la récidive, à cinq ans d’emprisonnement ferme pour abus de confiance, abus de biens sociaux, faux en écriture privée et blanchiment de fraude fiscale, assortis d’une amende de 150 000 euros et du paiement de 2 millions d’euros d’intérêts civils. Le tribunal l’a en revanche relaxé du délit d’escroquerie. La peine prononcée va au-delà des réquisitions du parquet qui avait demandé quatre ans d’emprisonnement. En raison de son absence au prononcé du jugement, le tribunal, présidé par Benjamin Blanchet, avait décerné contre lui un mandat d’arrêt.

Cruel épilogue du parcours d’un homme qui, après avoir été condamné en 1996 à cinq ans d’emprisonnement dont dix-huit mois avec sursis – pour des délits de même nature dans un dossier politico-financier impliquant son ex-beau-père Michel Noir,...

Obtenez votre guide mutuelle des seniors et profitez d'un accompagnement personnalisé !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !