Révélant avoir été sous l'emprise de l'écrivain Gabriel Matzneff alors qu'elle n'avait que 14 ans, Vanessa Springora a provoqué une déflagration avec son livre “Le consentement”, publié chez Grasset.
Commissaire Vénère : Affaire Matzneff, l’onde de choc

Dans ce récit terrifiant, l’écrivaine et éditrice raconte l’emprise, notamment sexuelle, qu’a exercée sur elle l’auteur Gabriel Matzneff dans les années 80. Elle avait alors 14 ans et lui, 50, mais dans le monde de l’édition où il était de bon ton de distinguer littérature et morale, cette relation semblait presque banale… « Vous êtes quand même un collectionneur de midinettes ! », plaisante Bernard Pivot, en s’adressant à l’écrivain dans l’émission littéraire Apostrophes.

« Midinettes », un ton complaisant pour parler de jeunes filles mineures. Nous sommes en mars 1990, Gabriel Matzneff est venu présenter son nouveau roman et ne cache pas son attirance pour les adolescentes. Sur le plateau, des extraits de ses « exploits » provoquent des gloussements amusés parmi les autres invités. Sous l’alibi de la littérature, on admire la pédocriminalité. Une séquence aujourd’hui scandaleuse. Trente ans ont passé, l’écrivain n’a jamais été inquiété. Jusqu’au témoignage effrayant de la directrice des éditions Julliard qui a voulu « prendre le chasseur à son propre piège »…

La loi concernant...Lire la suite sur Francedimanche.fr

Sommeil - Comment bien dormir malgré le confinement ?

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !