Washington affirme que l'"USS Boxer" a abattu un drone iranien. Une information rapidement contredite par Téhéran. Ce nouvel incident ponctue plusieurs semaines de tensions dans la région, alors que les relations entre les deux pays sont au plus bas.

Depuis plusieurs mois, les Etats-Unis et l'Iran sont à couteaux tirés dans le détroit d'Ormuz, qui relie le golfe d'Oman au golfe Persique, et un nouvel incident vient à nouveau d'illustrer ces tensions. Washington a affirmé, jeudi 18 juillet, que son navire amphibie USS Boxer avait abattu un drone iranien qui s'était approché à moins de 1 000 m du bâtiment, alors qu'il s'apprêtait à emprunter le détroit. De son côté, l'Iran a rejeté ces accusations et assuré que tous ses drones étaient "bien rentrés à leurs bases". Cette nouvelle passe d'armes démontre le poids hautement stratégique de la région dans le commerce mondial du pétrole.

Plusieurs escarmouches depuis le mois de mai

Avant cette affaire, les Etats-Unis avaient déjà accusé l'Iran d'être derrière des actes de sabotage ayant visé quatre navires en mai, au large des côtes iraniennes en mer d'Oman. Washington avait encore dénoncé l'influence de Téhéran le mois suivant, après deux attaques d'origine inconnue contre des pétroliers japonais et norvégien. Face aux dénégations de la République islamique, Donald Trump s'était appuyé sur une vidéo du Pentagone, qui semblait montrer...

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Vidéo : Impressionnante sortie de piste d'un avion de la Patrouille de France