L'artiste reprend en solo huit créations du compositeur allemand de l'époque baroque dans "Telemann. Fantaisies, Canons". Une musique qui l'accompagne depuis sa jeunesse.
"Comme des peintures baroques" : le Franc-Comtois Fabrice Ferez interprète des fantaisies et canons de Telemann au hautbois solo

Des notes qui s’envolent et envahissent l’espace. Une musique à la fois aérienne et mélancolique qui ne lasse pas Fabrice Ferez. Membre de l’orchestre de Franche-Comté en tant que joueur de hautbois, l’artiste vient de sortir un disque de pièces de Telemann.

"Illusion polyphonique"

"Cette musique-là elle est faite pour être jouée dans des acoustiques très réverbérantes et qui permettent, quand on enchaîne des notes rapidement, de donner l’illusion que ces notes se superposent comme si on jouait d’un instrument polyphonique", précise celui qui est également professeur au Conservatoire du Grand Besançon.

Le haut-bois, c’est l’un des plus vieux instruments de l’histoire des hommes. C’est un timbre qui peut être très brillant et très mélancolique. C’est à la fois l’instrument des annonces en plein air et l’instrument de la passion, de la plainte.

Fabrice Ferez, hautbois solo

Dans "Fantaisies Canon", il reprend donc huit créations du compositeur Georg Philipp Telemann, l’un des plus célèbres emblèmes du mouvement baroque en Allemagne entre 1681 et 1767. "Chez Telemann, il y a une qualité d’imagination qui est toujours d’actualité....

Protégez vos proches avec des solutions de Téléassistance !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !