"Ils ont toujours cultivé le goût du paradoxe", analyse Jean-Michel Jarre au sujet de la séparation de Daft Punk. "Quand le monde entier garde son masque, eux l'enlèvent", souligne le pionnier de l'électro en France.
Clap de fin pour Daft Punk : Jean-Michel Jarre salue une fin "élégante"

Après l'annonce lundi 22 février de la séparation du duo Daft Punk, fer de lance de la French Touch, le musicien français Jean-Michel Jarre, pionnier de l'électro connu lui aussi pour son avant-gardisme et ses shows spectaculaires, salue dans une interview à l'AFP le "son unique" et la fin "élégante" du tandem casqué.

Daft Punk vient d'annoncer par une courte vidéo sa séparation...  Jean-Michel Jarre : Oui, j'ai appris ça avec surprise. Ils ont toujours cultivé le goût du paradoxe, et quand le monde entier garde son masque, eux l'enlèvent. Les Daft Punk ont été un des acteurs qui ont marqué l'histoire de l'électro et ils ont visiblement choisi de mener désormais leurs projets personnels. Partir alors qu'ils restent sur un énorme succès il y a quelques années, c'est une décision que je respecte. Car on voit tellement de groupes rester ensemble, alors que leurs membres n'ont plus les mêmes intentions: c'est un risque de délitement, c'est un risque de mal le vivre. Cette vidéo est une manière extrêmement élégante de dire au revoir à leur public, c'est super cool. Il ne faut pas être triste.

Quand ils ont débarqué dans les années 1990, vous...

En participant à notre grand jeu de l'été, remportez des chèques cadeaux d'une valeur de 500 € et un mois gratuit à notre offre de divertissement Hedony !