Un conseil de défense sanitaire est convoqué, lundi, pour évoquer la question de la vaccination des enfants et réfléchir à des incitations pour freiner la pandémie.
Cinquième vague de Covid-19 : l'exécutif se penche sur "les derniers leviers" à actionner avant des restrictions plus fortes

Comment freiner la cinquième vague de Covid-19 sans ralentir le pays ni brusquer les Français ? L'exécutif doit se réunir, lundi 6 décembre, à l'Elysée, lors d'un nouveau conseil de défense sanitaire. Ce rendez-vous, officiellement destiné à "voir s'il y a lieu de prendre des mesures supplémentaires" rel="nofollow">, pourrait donner lieu à quelques annonces.

La possible vaccination des 5-11 ans sera au programme, selon un document du ministère de la Santé consulté par l'AFP. Un "calendrier précis" doit être communiqué à l'issue du conseil de défense, d'après ce texte, qui prévoit une vaccination ouverte à "tous les enfants" de cette classe d'âge à partir de "début janvier 2022". Des livraisons de "doses de vaccins pédiatriques Pfizer" sont envisagées dès la mi-décembre.

"Vigilance avant dernière sommation"

Ce conseil de défense pourrait "acter officiellement le principe de la vaccination des enfants de 5-11 ans les plus fragiles et le calendrier de celui-ci", avance, plus prudemment, une source proche de l'exécutif jointe par France Télévisions. La décision du gouvernement est suspendue à de nouveaux avis du Comité consultatif national d'éthique et de la...