Appels malveillants, difficultés professionnelles.. Ils sont stigmatisés parce qu'ils portent les mêmes noms que les terroristes de "Charlie Hebdo" et de l'Hyper Cacher.
Cinq ans après les attentats, les homonymes des frères Kouachi et d'Amedy Coulibaly vivent toujours "un enfer"

Le 7 janvier 2015, le choc a été double pour Saïd. Comme l'ensemble de la France, il découvre, avec stupeur, que les locaux de Charlie Hebdo ont étéattaqués par deux terroristes."J'ai connu la décennie noire en Algérie et je me rappelle avoir dit à ma femme : 'Ça y est, ça arrive aussi ici'." Mais c'est quand il découvre l'identité des assaillants que son cœur fait un bond. Les terroristes sont deux frères et l'aîné s'appelle Saïd Kouachi. Comme lui."Le ciel m'est tombé sur la tête", se rappelle-t-il, cinq ans plus tard.

En cavale, après avoir semé la mort dans la rédaction du journal satirique, Chérif et Saïd Kouachi abandonnent leur véhicule avec leurs papiers d'identité dans la boîte à gants. Si leur identité n'est révélée par les autorités que dans la nuit du 7 au 8 janvier, l'information a déjà fait le tour des réseaux sociaux."C'est mon neveu qui m'a appelé et qui m'a dit : 'Tonton, le terroriste a le même nom que toi. Reste bien chez toi et fais attention'", raconte-t-il.

J'avais peur que l'on m'associe à cette horreur. C'est un choc de voir son nom diffusé partout sur les chaînes d'info.

Saïd Kouachi

à franceinfo

Hormis leur...

Obtenez votre guide mutuelle des seniors et profitez d'un accompagnement personnalisé !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !