Cinq ans après l'attentat ayant décimé sa rédaction, Charlie Hebdo, s'en prend dans un numéro anniversaire à paraître mardi aux "nouveaux gourous de la pensée formatée" et donne la parole à des proches des victimes.
Cinq ans après l'attentat, Charlie Hebdo dénonce les "nouveaux gourous de la pensée formatée"

"Hier, on disait merde à Dieu, à l'armée, à l'Église, à l'État. Aujourd'hui, il faut apprendre à dire merde aux associations tyranniques, aux minorités nombrilistes, aux blogueurs et blogueuses qui nous tapent sur les doigts comme des petits maîtres d'école", écrit Riss, le directeur de la rédaction, dans son éditorial.

Cinq ans après l'attentat ayant décimé sa rédaction, dans un numéro anniversaire à paraître mardi, Charlie Hebdo fustige les "nouveaux gourous de la pensée formatée" et ouvre ses colonnes aux proches des victimes.

"Nouvelles censures, nouvelles dictatures"

"Aujourd'hui, le politiquement correct nous impose des orthographes genrées, nous déconseille d'employer des mots supposés dérangeants (...)", Riss, fustigeant les "nouveaux censeurs" qui "se croient les rois du monde derrière le clavier de leur smartphone". "Les flammes de l'enfer d'autrefois ont laissé la place aux tweets délateurs de maintenant", assène-t-il.

Le dessin de la Une est signé Coco : un smartphone géant affichant les logos de grands réseaux sociaux écrase la langue et les bras d'un dessinateur, avec ce titre "Nouvelles censures... Nouvelles dictatures". L'avocat du...

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !