Chaque jeudi, la rédaction du « Monde des livres » propose une sélection de ses coups de cœur littéraires.
getty

LA LISTE DE LA MATINALE

Secrets, violences, solitudes et chagrins sont au menu de notre sélection, avec la rencontre entre Churchill et un peintre, une enfant de militants du FLNC dans la Corse des années 1980, des vies entravées ou des femmes violées qui veulent décider de leur destin.

ROMAN. « Je reste roi de mes chagrins », de Philippe Forest

En 1954, à l’occasion de ses 80 ans, Winston Churchill (1874-1965) posa pour le peintre Graham Sutherland (1903-1980). Que s’est-il alors passé entre les deux hommes ? Philippe Forest se saisit de cette interrogation pour en faire toute autre chose qu’une fausse biographie astucieuse. La force et l’extrême délicatesse de son livre tiennent au fait qu’il imagine une manière de dispositif ouvert, polyphonique.

Le texte, dans sa composition en quatre actes et l’ombre explicitement shakespearienne qui s’y porte, s’allume progressivement, et ses personnages sont telles des figures qu’on dirait dialoguant dans la mémoire même de l’auteur : étrange effet d’un récit à la fois théâtral et intérieur, où finit par resurgir la méditation ancienne de Forest sur ce qui demeure...

Vidéo : Le récap de l'actualité du jour... vu de Twitter !