Bref patron d'Interpol, Meng Hongwei a été condamné mardi par la justice chinoise à 13 ans et demi de détention pour "corruption".Passé du sommet de la police mondiale à la prison,..
Chine : l'ex-patron d'Interpol condamné à treize ans de prison pour corruption

Bref patron d'Interpol, Meng Hongwei a été condamné mardi par la justice chinoise à 13 ans et demi de détention pour "corruption".

Passé du sommet de la police mondiale à la prison, l'ex-patron chinois d'Interpol dont la rocambolesque disparition en 2018 avait défrayé la chronique a été condamné mardi dans son pays à 13 ans et demi de détention pour "corruption".

Il ne fera pas appel. Le verdict est donc le point final d'une affaire déclenchée en septembre 2018, lorsque Meng Hongwei disparaît du siège lyonnais de l'organisation policière mondiale.

Inquiète, son épouse Grace alerte la police française. Il faudra attendre une dizaine de jours pour que Pékin annonce que M. Meng est rentré en Chine où il a été placé en détention sous le soupçon de corruption.

Le coup a été rude pour l'image du régime communiste, qui avait placé de haute lutte l'un de siens à la tête de l'organisation internationale à peine deux ans plus tôt mais n'avait pas jugé bon de prévenir que ce dernier était interrogé par ses services.

Jugé en juin dernier, M. Meng avait plaidé coupable d'avoir accepté 14,46 millions de yuans (1,86 million d'euros) de pots-de-vin. Peu de détails ont été divulgués, mais les faits qui lui sont reprochés semblent sans lien avec ses activités à la tête d'Interpol. M. Meng, 66 ans, cumulait en effet ces fonctions avec celles de vice-ministre chinois de la Sécurité publique (police).

Condamné pour "corruption", il a écopé...

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !