L'agresseur présumé est entré sans effraction au domicile de la victime, un enseignant à la retraite, avant de la frapper avec un objet contondant. Un migrant afghan a été arrêté et a reconnu les faits, selon le procureur de la République.
Cherbourg : une enquête ouverte pour assassinat après la mort d'une figure de l'aide aux migrants

Jean Dussine était âgé de 63 ans. Le parquet a ouvert, mercredi 13 mai, une information judiciaire pour l'assassinat de cette figure de l'aide aux migrants à Cherbourg (Manche). Son corps a été retrouvé mardi, peu avant l'arrestation d'un suspect afghan.

Selon les premiers éléments de l'enquête, l'agresseur présumé est entré sans effraction au domicile de la victime, un enseignant à la retraite, à Bretteville, près de Cherbourg, avant de la frapper avec un objet contondant.

"Nous partons sur l'assassinat et non pas le meurtre. Il y va [au domicile] visiblement pour cela (...). Pour l'instant, les lésions constatées sont situées à la tête. (...) Il n'y a pas de traces de violences réciproques. On pourrait penser que Jean Dussine n'a pas eu le temps de se défendre", a déclaré le procureur de la République de Cherbourg, Yves Le Clair.

S a "générosité était connue de tous"

Le suspect, retenu dans sa fuite par six migrants hébergés par Jean Dussine, a reconnu les faits, mais "ne donne aucun élément sur ce qui a motivé son geste ni sur ses rapports avec la victime", a précisé Yves Le Clair.

Entendus comme témoins, les six migrants ont indiqué que le...

Obtenez votre guide mutuelle des seniors et profitez d'un accompagnement personnalisé !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !