JUSTICE - La famille d'un jeune homme dont la photo a circulé sur les réseaux sociaux en le présentant comme un des agresseurs de Philippe Monguillot, conducteur de bus à Bayonne décédé le 11 juillet, a porté plainte pour clamer son innocence.
Chauffeur de bus tué à Bayonne : la famille d'un homme accusé à tort par l'extrême droite porte plainte

Depuis l'agression mortelle de Philippe Monguillot, conducteur de bus à Bayonne, des accusations à tort sont apparues sur les réseaux sociaux. Des photos d'individus sans lien apparent avec l'homicide ont circulé, accompagnées de fausses allégations, voire d'insultes racistes. 

La famille de l'un des jeunes hommes mis en cause s'est rendue au commissariat pour rétablir la vérité et entamer des actions en justice contre les responsables. Insulté sur les réseaux sociaux Selon les informations de France Bleu Pays Basque, la sœur et la mère du jeune homme concerné ont déposé une main courante au commissariat de Bayonne vendredi 10 juillet, puis une plainte contre X pour dénonciation calomnieuse et diffamation ce lundi. La plainte pour dénonciation calomnieuse et diffamation étant déposée contre X, elle ne vise personne en particulier, mais fait suite à la publication de messages sur les réseaux sociaux par des personnalités politiques, comme la présidente du Rassemblement National (...)

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !