La chaîne franco-allemande salue l'architecte et designer française disparue il y a vingt ans à travers un documentaire et une web-série.

ARTE - DIMANCHE 13 OCTOBRE À 17 H 35 - DOCUMENTAIRE

On aura vu – et commenté dans ces colonnes – le numéro de la série « Une maison, un artiste » Charlotte Perriand, l’art d’habiter la montagne, réalisé par Thierry Trelluyer pour France 5, qui l’a diffusé cet été. Deux fois moins long, et consacré essentiellement à son chalet de Méribel, il paraît pourtant, par comparaison, aussi riche et détaillé, voire davantage, que le Charlotte Perriand, pionnière de l’art de vivre de Stéphane Ghez pour Arte.

Autant qu’on puisse en juger, ce documentaire ne dit pas de bêtises et ne fait pas d’impasses à propos de la vie et de l’œuvre de cette créatrice frondeuse. On parlera plutôt de généralités et de raccourcis alors que le propos revient laconiquement sur les sources de l’architecte et designer, à l’époque des Années folles de l’après-guerre, comme il est dit, mais que définit mieux, dans le cas de Charlotte Perriand et de l’esprit industriel et mécanisé de son travail, l’expression anglo-saxonne « années 1920 rugissantes ».

Ne pas paraître trop savant… et en pâtir

Les auteurs ont fait le...

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !