EMPLOI - Les salariés ayant démissionné juste avant le confinement lié au coronavirus parce qu'ils avaient une promesse d'emploi pourront bénéficier de l'assurance chômage. C'est ce qu'a annoncé Muriel Pénicaudn ministre du Travail jeudi.
Ceux qui ont démissionné avant le confinement vont pouvoir toucher l'assurance chômage

Une nouvelle aide du gouvernement, vis-à-vis des travailleurs : Muriel Pénicaud a déclaré ce jeudi que les salariés ayant démissionné juste avant le confinement lié au coronavirus parce qu'ils avaient une promesse d'emploi pourront bénéficier de l'assurance chômage.

Les salariés qui démissionnent ne touchent en effet normalement aucune aide. Mais la crise du coronavirus et les mesures liées au confinement ont pu les mettre dans une situation compliquée.  "C'était un trou dans la raquette qui nous a été remonté du terrain. Ceux qui avaient démissionné peu de temps avant le confinement, avant le 17 mars, et qui avaient une promesse d'embauche, en CDI, en CDD, se retrouvaient souvent entre deux chaises et franchement pénalisés", a dit la ministre du Travail sur RMC et BFMTV. "Avec Pôle emploi et l'Unedic, j'ai décidé que nous les prendrions en compte au titre du chômage". La ministre a par ailleurs actualisé le chiffre, en constante progression, des (...)

Vous aussi vous avez un peu de temps devant vous ? Profitez de 30 jours d'essai gratuit à Prime Video pour voir et revoir tous les films et séries préférés.

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !