De plus en plus de Français font le choix de cadeaux de seconde main, ou de cadeaux non matériels. Mais il n'est pas parfois pas aisé de persuader ses proches.
"Certains considèrent que la valeur d'un cadeau, c'est aussi sa valeur économique" : les défenseurs d'un Noël durable peinent parfois à convaincre leurs familles

Dix ans que Moïse demande à sa famille un Noël sans rien à déballer : "On est sept frères et sœurs, donc ça fait beaucoup beaucoup de cadeaux à aller chercher, explique-t-il. Les fêtes de Noël sont des moments de forte consommation, mais certains refusent cette logique. Plus de 50% des Français se disent prêts à offrir un objet de seconde main, selon une enquête Kantar pour eBay.

"Donc j'ai essayé d'introduire au sein de la famille de ne plus faire de cadeaux. Alors au début, je leur avais proposé de mettre un peu d'argent sur un compte en banque pour se payer des vacances tous ensemble quand on a assez d'argent, mais ça n'avait pas été accepté."

Ils tenaient à ce rituel des cadeaux sous le sapin.

Moïse

à franceinfo

Mais Moïse n'a pas abandonné son idée : "Alors je suis revenu à la charge, en proposant qu'on loue un gîte pour Noël où on se retrouverait tous ensemble, un cadeau qui ne serait pas matériel et cette proposition-là a été acceptée à l'unanimité." Mais tout est à recommencer pour Moïse, depuis l'arrivée de sa fille il y a un an, couverte de cadeaux par la famille.

Des cadeaux faits main

Chez Aurore, au troisième enfant, le pli a...

Aidez Unicef à venir en aide aux enfants démunis ! Découvrez le leg

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !