POLLUTION - Alors qu'un vraquier s'est échoué fin juillet près des côtes de l'île Maurice, une fuite d'hydrocarbures est observée depuis jeudi, faisant craindre une catastrophe écologique. Voici ce que l'on sait sur cette pollution marine.
Ce qu'il faut savoir sur la marée noire à l'Ile Maurice

Depuis trois jours, les autorités mauriciennes sont en alerte. Les lagons de cette île paradisiaque, haut-lieu du tourisme international, sont en effet menacés depuis l'échouage d'un vraquier, le MV Wakashio, le 25 juillet dernier, sur un récif de la côte sud-est.

Jeudi, le bateau s'est affaissé sur l'arrière prenant l'eau de toutes parts, et faisant craindre qu'il ne se brise totalement. Que transportait le navire ? Le vraquier, appartenant à un armateur japonais mais battant pavillon panaméen, voyageait à vide mais transportait 200 tonnes de diesel et 3.800 tonnes d'huile lourde, selon la presse locale. Ces hydrocarbures commencent à s'échapper de la coque en raison d'une "fissure dans le navire", a indiqué le ministère mauricien de l'Environnement dans un communiqué. "Nous sommes dans une situation de crise environnementale", a reconnu le ministre en conférence de presse. Il a demandé au public de ne pas s'aventurer sur les plages et dans les lagons (...)

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !