Cette figure bien connue des téléspectateurs possédait des centaines d'images et vidéos pédopornographiques sur ses ordinateurs. Il risque jusqu'à sept ans de prison.

Au fil de ses passages télé, Christian Quesada avait amassé la coquette somme de 800 000 euros, dont une partie en cadeaux. Un parcours incroyable qui lui a valu une grande notoriété chez les téléspectateurs. Ce que le public ignorait, c'est que l'ancien candidat de l'émission de TF1 Les 12 Coups de midi avait un passé judiciaire et qu'il possédait des centaines d'images pédopornographiques sur ses ordinateurs.

Publicité

L'homme de 54 ans a été mis en examen et écroué pour "corruption de mineur" et "détention et diffusion d'images pédopornographiques", mercredi 27 mars. Placé en garde à vue lundi, il a reconnu les faits. Il a été placé en détention provisoire à l'issue de sa mise en examen et risque désormais jusqu'à sept ans de prison ferme.

Publicité

Que lui est-il reproché ?

Fin 2017, peu après le départ du candidat du jeu, une adolescente aurait dénoncé un homme pour "tentative de corruption de mineur", après une discussion en ligne où ce dernier s'était fait passer pour un mineur. "Il lui demandait de se dévêtir, de lui envoyer des photos dénudées et lui a fait des propositions ouvertement sexuelles", explique le procureur de Bourg-en-Bresse, Christophe...

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :