Le jeune homme de 24 ans, Steve Maia Caniço, était présent dans la nuit de vendredi à samedi, lors d'un rassemblement techno. Deux enquêtes ont été ouvertes.

Plus les heures passent, plus l'espoir diminue. A Nantes (Loire-Atlantique), l'inquiétude grandit après les événements qui ont marqué la fin de la Fête de la musique, dans la nuit du vendredi 21 au samedi 22 juin, sur le quai Wilson, lors d'une soirée techno.

Une intervention de policiers chargée de disperser les fêtards a tourné au drame : quatorze personnes sont tombées à l'eau avant d'être récupérées et un jeune homme de 24 ans n'a toujours pas été retrouvé. Deux enquêtes ont été ouvertes. Franceinfo fait le point sur ce que l'on sait de cette affaire.

Une soirée techno qui tourne mal

Traditionnellement, lors de chaque Fête de la musique, dans la cité des Ducs, plusieurs scènes sont installées en bord de Loire, à proximité du site du Hangar à bananes, sur l'île de Nantes. L'association Free Form, qui intervient au niveau national auprès des jeunes organisateurs de rassemblements festifs locaux, précise que treize scènes étaient disposées à cet endroit, avec l'autorisation tacite de jouer jusqu'à 4 heures du matin, assure l'AFP. C'est l'heure à laquelle la police est intervenue une première fois pour faire couper la musique.

"Mais la...

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Vidéo : Les regrets de François de Rugy