JUSTICE - Une semaine après l'incendie dans la cathédrale de Nantes, Emmanuel A., bénévole du diocèse est passé aux aveux le week-end dernier. Voici ce que nous apprennent les derniers éléments de l'enquête sur le suspect.
Cathédrale de Nantes : menacé d'expulsion, le suspect se sentait "pris dans un cercle vicieux déplorable"

Devant les enquêteurs, il a fini par avouer. Dimanche, un bénévole du diocèse a reconnu être à l'origine du sinistre qui a ravagé, le 18 juillet, la cathédrale de Nantes. 

Suspecté dès le début de l'enquête, l'homme a été mis en examen dans la nuit de samedi à dimanche pour "destructions et dégradations par incendie" avant d'être placé en détention provisoire. Voici ce que l'on sait du suspect. Au service de la cathédrale depuis quelques années L'homme mis en examen se prénomme Emmanuel A. et est âgé de 39 ans. Originaire du Rwanda, le trentenaire s'était réfugié en France il y a quelques années. Depuis 2016, il était l'un des sept bénévoles de la cathédrale de Nantes. Catholique pratiquant, il occupait une chambre dans un foyer nantais.

Depuis novembre 2019, il était soumis à une Obligation de quitter le territoire français (OQTF).  18 juillet, placé en garde à vue, puis (...)

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !