Lundi 11 octobre, deux journalistes de la chaîne « M6 » ont été victimes d'un guet-apens à Canteleu, près de Rouen, en Seine-Maritime. Ils étaient en train de tourner un reportage après le récent coup de filet anti-stupéfiants dans cette commune, quand une quinzaine de jeunes s'en sont pris à eux. La maire de la ville, elle-même interpellée par les enquêteurs, a finalement été relâchée. Retour en trois actes sur une affaire symptomatique des ravages du trafic de drogue.
Canteleu : réseau de drogue démantelé, maire interpellée puis relâchée, journalistes agressés           

Embrouilles à Canteleu, commune de 15 000 habitants, près de Rouen, en Seine-Maritime. Une opération anti-stupéfiants a conduit à l'interpellation de la maire de la ville qui, après avoir été relâchée, a révélé être la cible de menaces. Dans le même temps, des journalistes venus réaliser un reportage ont été agressés. On vous résume.Acte I : coup de filet antidrogue, la maire interpelléeVendredi 8 octobre, un coup de filet mené dans le cadre d'une enquête pour trafic de stupéfiants conduit à l'interpellation de 11 personnes à Canteleu (Seine-Maritime), dont la maire socialiste, Mélanie Boulanger.La ville de Canteleu se trouve dans le collimateur des autorités depuis l’ouverture d’une information judiciaire en septembre 2019 pour trafic de stupéfiants et association de malfaiteurs. Des perquisitions effectuées ce même jour permettent de saisir 15 kg d'héroïne, 25 kg de produit de coupe, des armes à feu et la somme de 375 000 euros. Dimanche, cinq personnes ont été mises en examen et quatre autres devaient prochainement être présentées au juge d'instruction, selon le parquet de Bobigny. La maire de la ville a en revanche été relâchée sans être mise en examen.Acte II : relâchée, la...

Vous avez envie de lancer votre projet ? De créer votre entreprise ? Découvrez la formation prise en charge à 100% par l'état >