Le "Boss" sort un documentaire dans lequel il joue les treize titres de son dernier album "Western Stars" et livre au passage quelques doutes existentiels et paroles de sagesse. 

Si l'Amérique en a fait un de ses mythes, Bruce Springsteen chante pourtant régulièrement ses doutes sur le rêve américain. Avec son long métrage Western Stars - son premier - sur les écrans vendredi aux Etats-Unis et le 28 novembre en France, le fils prodigue du New Jersey plonge le spectateur dans les interrogations existentielles qui l'accompagnent depuis des décennies: le conflit entre liberté temporaire et vie commune.

Compagnon de route de son 19e album, Western Stars , road-trip californien nostalgique, ce film documentaire a été co-réalisé avec Thom Zimny, qui a signé plusieurs des clips du Boss et le documentaire Springsteen on Broadway. Ce film est surtout vu par Springsteen comme la dernière partie d'une trilogie qui compte ses mémoires publiées en 2016 et son show intimiste acclamé à Brodway .

Un film contemplatif et musical...

Le film-concert, contemplatif, montre des paysages à perte de vue en Californie où se mélangent des chevaux sauvages et une voiture avec le Boss au volant qui sillonne un chemin de terre au lever du soleil, le tout illustré d'images d'archives familiales.

Le Boss y joue les 13 pistes de son dernier opus, Western Stars en...

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !