Un produit chimique hautement corrosif, issu d'un site classé Seveso de Martigues, s'est déversé en mer sur plusieurs hectares.
Bouches-du-Rhône : ce que l'on sait de la nappe polluante en mer Méditerranée, causée par une fuite chimique

La Méditerranée teintée d'orange. Une fuite d'agent chimique corrosif s'est produite dans la nuit du mercredi 22 au jeudi 23 juillet au sein du complexe pétrochimique Lavéra à Martigues (Bouches-du-Rhône), conduisant à la formation d’ une nappe acide polluante de quelques hectares en mer. La nappe avait quasiment disparu en surface, vendredi matin, a indiqué la préfecture maritime de Méditerranée, mais "il reste encore un hectare pollué". Une enquête a été ouverte pour préciser les circonstances de cette fuite.

Une nappe toxique d'environ six hectares

La fuite a été détectée dans la nuit de mercredi à jeudi, vers 1h50, au niveau d'un bac de stockage de solution de chlorure ferrique, au sein de l'atelier de production de l'industriel Kem One. Ce produit chimique hautement corrosif, utilisé notamment pour le traitement des eaux usées, s'est ensuite transformé en solution acide orange-marron au contact de la mer, formant une nappe toxique d'environ six hectares dans la Méditerranée, au niveau de l'anse d'Auguette.

Le bataillon de marins-pompiers de Marseille (BPMP) a été alerté jeudi matin, vers 8h30. Il a immédiatement dépêché sur place une...

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !