ROYAUME -UNI - L'état de santé de Boris Johnson, hospitalisé en raison de sa contamination au Covid-19, suscite des inquiétudes outre-Manche. Le Premier ministre britannique a eu une approche déroutante concernant sa gestion de l'épidémie qui le touche aujourd'hui.
Boris Johnson et le coronavirus, de la désinvolture à l'hospitalisation en soins intensifs

Il y a un mois, Boris Johnson abordait la crise du nouveau coronavirus avec décontraction et prétendait continuer à "serrer la main à tout le monde". Depuis lundi, le dirigeant britannique est hospitalisé en soins intensifs. Le 3 mars, lors d'une conférence de presse, le Premier ministre conservateur de 55 ans fanfaronne : il a "serré la main à tout le monde" en visitant un hôpital où se trouvaient des malades du Covid-19. Et il continuera à le faire, se vante-t-il.  Deux jours plus tard, le Royaume-Uni annonce son premier mort, alors que l'épidémie, partie de Chine, poursuit sa progression meurtrière à travers la planète. 

Le 12 mars, Boris Johnson qualifie la pandémie de "pire crise de santé publique depuis une génération" et prévient que de nombreux Britanniques perdront des être chers.  Mais l'approche de son gouvernement continue de détonner avec les mesures radicales prises par d'autres pays en Europe, où le confinement est mis en place et les écoles sont (...)

Contribuez à sauver des milliers d'enfants : en savoir plus sur le leg Unicef

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !