Les heurts qui ont secoué l'Irlande du Nord ces derniers jours montrent que le feu couve dans la province britannique, où les conséquences du Brexit créent un sentiment de trahison chez les unionistes, attachés à la couronne.
Boris Johnson condamne une nouvelle nuit de violences en Irlande du Nord

Le premier ministre britannique, Boris Johnson, a condamné les nouvelles violences survenues dans la nuit de mercredi 7 à jeudi 8 avril en Irlande du Nord. « La façon de résoudre les différends, c’est par le dialogue et non la violence ou la criminalité », a-t-il tweeté, faisant part de sa « profonde préoccupation ».

Ces violences surviennent après une semaine d’émeutes, qui montrent que le feu couve dans la province britannique, où les conséquences du Brexit créent un sentiment de trahison chez les unionistes, attachés à la couronne.

La foule s’est rassemblée sur Lanark Way, à Belfast, « où un autobus a été incendié », a rapporté la police. Des incendies ont été signalés sur cette avenue, où d’énormes barrières métalliques séparent un quartier catholique d’un quartier protestant, selon la correspondante de la BBC. « Des centaines de personnes de chaque côté ont jeté des cocktails Molotov », a-t-elle tweeté. La circulation du métro a été suspendue, a annoncé l’agence de presse Press Association.

La première ministre nord-irlandaise, Arlene Foster, a déclaré sur Twitter : « Il ne...

Profitez d'un mois offert et accéder à des milliers de livres en ligne, jeux en ligne et cours en ligne !