Sans son intervention, l'humoriste Blanche Gardin aurait pu sombrer…
Blanche Gardin : Sauvée par son papa !

Il suffi t de la voir sur scène dévoiler les dessous de sa vie très intime pour comprendre que Blanche Gardin est un sacré numéro ! Une humoriste sans tabou, largement inspirée par les soubresauts de son parcours… Et concernant ceux-ci, le moins que l’on puisse dire, c’est que, depuis son adolescence, cette demoiselle à la langue bien pendue les a accumulés !

À 17 ans, la jeune fi lle rebelle décide de fuguer, avec un projet radical : se suicider avec une copine ! « On a renoncé et fi nalement débarqué à Naples. Mes parents ont pris dix ans. Je leur avais écrit une lettre où je disais de ne pas s’inquiéter pour moi, de faire comme si j’avais eu un cancer… », expliquait-elle dans son premier seule-en-scène intitulé Il faut que je vous parle.

Durant cette époque tumultueuse, l’ado fait la manche et vit dans un squat aux côtés d’autres jeunes qu’elle nomme « une bande de punks à chiens sous LSD ». « Mon père a insisté pour venir me voir, il a débarqué en 1995. J’avais des trous plein les oreilles, j’étais sale, je puais. Il m’a demandé ce que je voulais… Des chaussettes et une douche, mais le patron de son hôtel a...

Lire la suite sur Francedimanche.fr

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !