Emily O'Reilly avait reçu une plainte d'eurodéputés s'inquiétant que ce fonds surpuissant se voie confier une mission portant précisément sur la surveillance bancaire.
BlackRock : la médiatrice européenne ouvre une enquête sur un contrat conclu avec la Commission

La médiatrice de l’Union européenne (UE), Emily O’Reilly, a décidé, lundi 6 juillet, d’ouvrir une enquête sur un contrat conclu par la Commission européenne avec la société américaine BlackRock, qui est l’institution financière la plus puissante au monde – elle possède quelque 6 300 milliards de dollars (5 500 milliards d’euros) d’actifs, dont un tiers en Europe.

Chargée du contrôle du fonctionnement de l’UE, Emily O’Reilly avait, dès le mois d’avril, reçu une plainte de députés européens s’inquiétant que ce fonds surpuissant, qui est notamment actionnaire ou auteur de missions d’audit pour des banques, se voie confier une mission portant précisément sur la surveillance bancaire. Et plus précisément sur l’incorporation dans celle-ci de « facteurs environnementaux, sociaux et de gouvernance ».

Le soupçon des élus était renforcé par le fait que BlackRock avait décroché ce marché en rentrant une offre d’un coût très inférieur à celui de ses huit concurrents. De quoi attiser l’idée que « ce n’est pas le gain sur la prestation qui intéresse la société, mais le fait de participer, en amont,...

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !